22/08/2010

VINS DU JURA - ARBOIS

En attendant notre rentrée, je vous livre une des premières présentations datant de MAI 2004... Hé Oui
Outre son contenu, son originalité réside en un petit Quiz en fin de séance qui nous avait beaucoup amusé.

Voici comment je présentais cela sur le site ECCEVINO :
"Ce mois de Mai nous a valu un très joli exposé sur LES VINS DU JURA.
La présentation réalisée de main de maître par Sandro BADANO était surtout axée sur l’appellation ARBOIS.
Petite innovation : à l’issue de cette dégustation, un petit questionnaire nous a été soumis. Nous avons pu ainsi évaluer le degré d’attention de nos membres.
Inutile de vous dire que tout le monde a réussi (Bien sûr , héhéhé..) :"

 

LES VINS DU JURA - ARBOIS 

« Pour bien juger le vin, je jure qu’il faut en boire » 
( François RABELAIS)

 

 

Contenu :

  

 

1        HISTORIQUE

 Le vignoble du Jura est l’un des plus vieux de France.  La présence de la vigne remonte au moins à 5.000 ans.  C’est sous l’impulsion des romains que le vignoble prendra de l’essor.  
 Arbois, Château-Châlon et l’Etoile ,  les 3 Perles viticoles jurassiennes , seront citées pour leur qualité dès le premier millénaire.
 C’est le roi Philippe Le Bel qui introduira ces vins à la cour de France.  Il sera le préféré d’Henri IV comme de François Ier .  Cette passion l’amènera à couvrir de ceps jurassiens le château de Fontainebleau.
 Le vignoble du Jura atteindra son apogée à la fin du 19ème siècle avec 20.000 ha.  Suite au ravage du phylloxéra, cette superficie est aujourd’hui inférieure à 2.000 ha.  C’est donc une des plus petites régions viticoles de France.

 

 

2  GEOGRAPHIE – TERROIR – SOL

 Le Jura se trouve à l’est de la France, en région du Franche-Comté.  Il est situé entre la Bourgogne à l’ouest et la Suisse à l’est.  Le vignoble est implanté sur une bande de terre appelée « Revermont » ou « Bon Pays ».  Le coteau est délimité à l’est par le premier plateau calcaire du massif jurassien, à l’ouest par la plaine de la Bresse.  Le Revermont, très verdoyant, est arrosé par plusieurs cours d’eaux.  Les vignes ont une exposition sud ou sud-ouest et leur altitude d’exploitation se situe entre 250 et 500 mètres.    Les marnes bleues, noires ou rouges constituent la grande majorité du sous-sol.  Au nord, on trouve quelques éboulis calcaires et du schiste.  Le climat est semi-continental.  Les hivers sont rudes mais le temps clément démarre dès les premiers jours du printemps pour donner des étés et des automnes particulièrement chauds.  Les vendanges ne commencent guère avant le 1er octobre.

Retour Contenu

 

 

 3  LES A.O.C.

 

Les AOC régions :   côtes du Jura – Arbois – L’Etoile – Château-Châlon

Les AOC produits :  Macvin – Crémant du Jura

 Les AOC s’étendent sur une centaine de kilomètres, selon un axe nord-sud, entre Salins-Les-Bains et Saint-Amour.

 

 

3.1      AOC : Côtes du Jura 

 C’est l’appellation générique de vignoble.  Elle englobe une soixantaine de villages viticoles et près de 700 ha.

 

 

3.2      AOC : Arbois 

 Capitale officielle du vignoble depuis 1986.  Cité médiévale pittoresque, elle est aussi la première AOC de France reconnue en 1936.  Les 800 ha de vigne se répartissent sur 12 communes.  Seul Pupillin peut ajouter son nom à côté de celui d’Arbois sur l’étiquette.

 

 

3.3      AOC : L’Etoile 

 Cette appellation minuscule recouvre à peine 80 ha.  Les 80 ha de ceps en production aujourd’hui sont exploités par une quinzaine de vignerons.  Le sol marneux est composé de minuscules fossiles en forme d’étoiles ; d’où le nom du village et de l’ensemble de l’appellation.

 

 

3.4      AOC : Château-Châlon 

 Berceau du vin jaune et seule appellation qui lui soit exclusivement consacrée.  Elle comprend 4 communes (Ménétru-Le-Vignoble, Nevy/Seille, Voiteur et Domblans) qui ont également droit à l’appellation.  Le vignoble couvre +/- 50 ha pour un rendement de 25 hl/ha.

  Retour Contenu

  

 

4  CEPAGES ET VINS

 A la fin du 20ème siècle, plus de 45 cépages différents peuplaient le vignoble jurassien.  Aujourd’hui, seulement 5 cépages y fleurissent, tous à l’origine de grands vins.  Trois sont propres à la région : le Savagnin, le Poulsard et le Trousseau.  Deux ont une origine bourguignonne : le Chardonnay et le Pinot noir.

 4.1  Le chardonnay :

Le chardonnay s’étend sur près de 50% du vignoble du Jura.  On trouve le chardonnay un peu partout dans le vignoble jurassien. Il se plaît sur un grand nombre de terrains, mais donne toute sa mesure sur les coteaux d’éboulis calcaires.  Son rendement est de 50 à 60 hl/ha.

 4.2  Le pinot noir :

Il ne représente plus actuellement que 8% des cépages rouges du Jura.  Il aime les sols argilo-calcaires où son rendement, peu important, s’échelonne de 35 à 50 hl/ha.  Le pinot noir est très peu vinifié seul. Assemblé le plus souvent avec les deux autres cépages rouges, pour en conforter la couleur, la souplesse et la rondeur, il lui arrive toutefois d’être vinifié seul.

 4.3  Le poulsard :

 Cépage typique du Jura.  Il couvre un peu plus de 20% du vignoble d’AOC, soit 80% de l’encépagement en rouge, dont les ¾ dans la région de Pupillin et autour d’Arbois.  Il affectionne particulièrement les marnes bleues et les schistes argileux, c’est-à-dire les terres grasses.  Son rendement, peu généreux, se situe autour de 50 hl/ha.  Vinifié en rouge, isolément ou en assemblage, sa couleur souvent claire ne doit pas le faire assimiler à un rosé.

 4.4  Le trousseau :

 Avec une présence avoisinant les 5%, le trousseau est surtout l’hôte de la région d’Arbois, capitale de ce cépage.  Les marnes rouges, surtout quand elles sont recouvertes de graviers, constituent son terrain de prédilection.  Son rendement tourne autour de 40 à 50 hl/ha.  Grâce à sa richesse tannique, une garde de 20 à 30 ans ne l’effraie pas.

 4.5   Le vin jaune :

 au contraire du vin de paille, le vin jaune ne présente aucun sucre perceptible.  Château-Châlon apparaît comme le grand cru du vin jaune mais on le trouve également sur les autres aires d’appellation.  Les vins jaunes sont exclusivement issus de savagnin, et leur méthode d’élaboration s’apparente au xérès.  Après la fermentation, le vin est mis à vieillir en fûts de 228 litres que l’on ne remplit pas complètement ; ce qui engendre une rapide oxydation qui provoque l’apparition de levures.  Ces levures forment un voile protecteur à la surface du vin qui, non seulement le protège contre l’oxygène, mais lui donne son parfum et ses arômes inimitables ainsi que la couleur jaune or à laquelle il doit sa célébrité.  Le vin doit vieillir pendant 6 ans et 3 mois avant d’être commercialisé dans une bouteille dite « clavelin », d’une contenance de 62 cl (c’est ce qu’il reste d’un litre de vin au bout de 6 années d’élevage) .

On obtient alors un vin sec qui titre entre 13 degrés et 15 degrés d’alcool.  Il doit être servi chambré (13 à 18 degrés).  Il accompagnera remarquablement les viandes en croûte et sauces à la crème, de même que les préparations à base de curry.

 4.6   Le savagnin :

 un des cépages « culte » du Jura.  Il représente un peu plus de 15% de l’encépagement jurassien, c’est-à-dire environ 300 ha en exploitation sur les 2.000 ha du vignobles AOC jurassien.  Ce cépage se complaît sur des terres de marnes bleues, grises ou noires, recouvertes d’éléments calcaires, qui réfléchissent au mieux les rayons du soleil emmagasinent la chaleur puis la restituent.  Son grand besoin de soleil pour arriver à maturité nécessite les meilleures expositions.  Son rendement est faible, 30 hl/ha en moyenne.  Il trouve la plénitude de son expression et de sa typicité jurassienne lorsqu’il est vinifié sans ouillage.  Il est souvent assemblé en proportion variable avec le chardonnay pour la production de blancs typés.  Il est également vinifié en monocépage, ouillé ou non ; seul cépage utilisé dans l’élaboration du vin jaune.

 4.7  Le vin de paille :

Vendangées à la main, grappe par grappe, les vignes de chardonnay, trousseau, savagnin ou poulsard sont triées sur le volet en début des vendanges.  Autrefois séchées sur un lit de paille, les précieuses grappes sont aujourd’hui passerillées 6 semaines au moins sur des claies qui permettent une déshydratation de 80%.  Après pressage des baies, on obtient 15 à 18 litres de moût pour 100 kilos de raisin.  Ce volume va alors fermenter lentement avant de vieillir en fûts de chêne au moins 2 à 3 ans.  On obtient alors un vin naturellement doux titrant entre 14.5 degrés et 17 degrés.  Il s’associera à merveille avec du foie gras.  On peut également le servir en apéritif.  Il doit être servi frais entre 4 et 8 degrés.

 4.8   Le macvin :

C’est un vin de liqueur obtenu par assemblage de jus de raisin non fermenté et 1/3 de vieux marc de Jura.  Il doit vieillir 12 mois en fûts de chêne.  Il titre entre 16 et 22 degrés.  Il faut le servir frais pour mieux l’apprécier.  Il accompagne admirablement bien le melon et une fine tranche de jambon.  On peut aussi le servir avec du foie gras ou avec un dessert.

 4.9    Le crémant :

Blancs ou rosés, ils sont élaborés selon la méthode champenoise.

Retour Contenu

 

5.Vins dégustés:

 

 

Ø       Arbois  Chardonnay
Ø       Arbois  Chardonnay vieilles vignes
Ø       Savagnin Chardonnay_Cuvée des Princes
Ø       Arbois Savagnin
Ø       Macvin_Mouillard

Pour voir nos cotations et les fiches de dégustation détaillées de ces vins, cliquer sur le lien suivant:

FICHES DE DEGUSTATION VIN DU JURA

 

 Retour Contenu

 

QUIZ :

Les vins du Jura : questions-réponses

 

  1. 1.    Le vin de paille est élaboré à partir de raisin

a)    surmatures

b)    botrytisés

c)    séchés

 

  1. 2.    Le vin jaune est-il

a)    sec

b)    moelleux

c)    liquoreux

 

  1. 3.    Parmi les trois vins suivants, lequel est le vin de liqueur ?

a)    Macvin

b)    Vin de paille

c)    Vin jaune

 

  1. 4.    Le vignoble du Jura repose-t-il principalement sur

a)    des marnes

b)    du calcaire

c)    du schiste

 

  1. 5.    Par rapport au vignoble d’Aquitaine (130.000 ha), la superficie du vignoble jurassien est-elle de :

a)    10.000 ha

b)    5.000 ha

c)    inférieure à 2.000 ha

 

  1. 6.    Un vin jaune se boit-il

a)    glacé

b)    frais

c)    chambré

 Retour Contenu

----------------------------------------------------------------------------------

 LIENS VERS SITE ECCEVINO :

Pour voir les Fiches détaillées et la Présentation Complète:  Site Eccevino

 

17:09 Écrit par gpalm dans Jura, Vins Français | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vins du jura |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.