19/02/2011

Petite promenade en Alsace au fil de quelques Grands Crus

A l’occasion d’un petit séjour en Alsace, CLAUDE  n'a pas résisté à l’envie de partager avec nous quelques flacons produits dans cette belle région.
Au fil de ses ballades, l’idée lui est venue d’opérer une sélection de Grands Crus.

Petite promenade en Alsace au fil de quelques Grands Crus

Contenu :

  •   HISTORIQUE
  •   EICHBERG  (Coteau des chênes)
    •  PINOT GRIS – AOC GRAND CRU EICHBERG 2009
    •  RIESLING – AOC ALSACE GRAND CRU EICHBERG 2007
  •   FLORIMONT  (Mont Fleuri)
    •   RIESLING – AOC ALSACE GRAND CRU FLORIMONT 2007
  •  PFERSIGBERG  (Coline des pêches)
    •    GEWURZTRAMINER ALSACE GRAND CRU PFERSIGBERG 2009
  •  FROEHN  (La servitude)
    •     GEWURZTRAMINER ALSACE GRAND CRU FROEHN 2008

  

1 HISTORIQUE

 Grâce à un climat semi-continental, chaud et sec, l’Alsace est une des régions les plus sèches de France. Ce climat est propice à une maturation lente et prolongée des raisins et favorise l’éclosion d’arômes d’une grande finesse.

  L’Alsace offre également une extraordinaire diversité de sols (calcaire, argile, marne, grès, schiste, roche volcanique). Et cette variété se retrouve bien entendu dans les Grands Crus.

  L’Appellation d’Origine Contrôlée Alsace Grand Cru est conférée à des vins qui doivent répondre à des critères très sévères et précis :

 ·    Le Pinot Gris, le Riesling, le Muscat et le Gewurztraminer sont les seuls cépages à pouvoir en bénéficier ;
·     Le raisin doit être issu d’un terroir bien déterminé ;
·     Le vin doit posséder une richesse naturelle ;
·     Il doit réussir l’épreuve d’une dégustation d’agrément.

   L’étiquette doit mentionner, outre le cépage et le millésime, l’un des cinquante et un lieux-dits délimités.

  

 

2  EICHBERG  (Coteau des chênes)

  

Situé au sud de Colmar, ce vignoble forme un vaste bassin ondulé entre la plaine et les contreforts des Vosges. Ce terroir, autrefois protégé par les trois châteaux d’Eguisheim, est considéré comme le berceau de la viticulture alsacienne.

 Ce sont en effet les Romains qui apportèrent avec eux la culture de la vigne vers 58 avant Jésus-Christ.

 Le sol argilo-calcaire de Eichberg réunit toutes les conditions favorables à une bonne maturation des raisins, un bel équilibre sucre/acidité, un bouquet aromatique et une délicate saveur des vins.

 Toutes ces conditions favorables expliquent pourquoi les moines et les nobles se sont installés en nombre dans cette région afin d’assoir leur pouvoir sur cette terre. Dès 720, le comte Eberhard, fils du duc d’Alsace et neveu de Sainte Odile, a construit son château à Eguisheim afin de régner et de mieux contrôler un territoire qui s’étendait de Sélestat jusqu’à Bâle.

Eguisheim est le berceau d’une dynastie tellement puissante que les descendants des premiers comtes de cette cité ont donné naissance au seul pape que l’Alsace a fourni à la chrétienté, Léon IX de 1049 à 1054.

 C’est au XVème siècle que les vins de ce terroir vont partir de Colmar et de Strasbourg vers les cours princières de l’Europe du Nord. C’est vers époque que le nom d’Eichberg fait son apparition.

 De nos jours, ce vignoble s’étend sur 57 ha, dominé par les Riesling et les Gewurztraminer, ce qui n’empêche nullement l’épanouissement des Muscat et Pinot Gris. Les vignes se déploient entre 230 et 340 mètres d’altitude, en direction du sud-sud-est.

 Toutefois, le plus beau terroir du monde n’est rien sans la touche du viticulteur, qui, de part sa sensibilité et son expérience personnelle, contribue à la variété et à la qualité des vins qu’il produit.

 Tout flacon est le fruit de trois facteurs essentiels :

 - Le cépage et son sol,
-
Les conditions climatiques ;
-
Les idées du viticulteur.

 Mais lorsqu’on parle avec eux, ils restent très discrets sur leur méthode de travail, préférant vanter les mérites de leur très beau domaine.

  

2.1    PINOT GRIS – AOC GRAND CRU EICHBERG 2009 

La maison Léon Baur est un domaine familial de 9 ha fondé en 1738 et situé à Eguisheim.

 

Ces 9 ha sont répartis comme suit : 

-         AOC Alsace : 5,50 ha ;

-         AOC Alsace Grand Cru : 2 ha sur Eichberg et Pfersigberg ;

-         Lieu-dit : 0,5 ha sur Kaefferkopf à Ammerschwihr. 

Le domaine pratique la culture raisonnée avec un rang labouré pour l’aération du sol en alternance avec un rang enherbé pour une meilleure absorption des éléments minéraux et une meilleure maîtrise des rendements. On y pratique aussi la confusion sexuelle, technique écologique qui permet de lutter contre la maladie des vers de la grappe.

La vendange est manuelle, la vinification se fait en cuves inox thermos-régulées et l’élevage en foudres de bois.

 

Les rendements sont compris entre 55 et 66 hl/ha suivant les conditions climatiques. 

Ce que le producteur en dit : 

Nez expressif, bouche ample, ronde, complexe et poivrée.

Sucre g/l : 15. 

Prix :  11 €.

  

2.2     RIESLING – AOC ALSACE GRAND CRU EICHBERG 2007 

Ce flacon vient de la même maison.

 Ce que le producteur en dit : 

Minéralité et arômes de citron et de pamplemousse domine la dégustation de ce vin au faible rendement, très sec et très présent en bouche, avec une belle longueur. Un grand potentiel de développement et de garde pour ce vin qui deviendra plus complexe.

 Sucre g/l : 6,5. 

Prix :  8,20 €

 Note : Pour voir notre cotation et la fiche de dégustation détaillée de ce vin, cliquer sur le lien en haut à gauche : Nos fiches et nos présentations

 

 

  

3  FLORIMONT  (Mont Fleuri)

 Autrefois, selon les dires des vieux viticulteurs, le sol se tapissait d’anémones au mois de mars et d’orchidées sauvages en juin, d’où l’origine du nom de l’endroit.

 Le Grand Cru Florimont émerge à l’ouest de Ingersheim, dans le Haut-Rhin. Les flancs de la colline en forme de dôme coiffé d’une épaisse végétation, composée de chênes, d’érables et d’églantiers, sont ceinturés par les vignes exposées au sud et à l’est entre 250 et 280 mètres d’altitude.

 Le sol, composé essentiellement de marnes qui retiennent facilement l’eau, est fertile. La vigne aura tendance à se montrer généreuse d’où la pratique de l’enherbement afin d’en réguler le rendement en la mettant en concurrence avec l’herbe.

 Seuls trois cépages y sont cultivés : le Gewurztraminer qui se taille la part du lion, le Riesling et le Pinot Gris. Les conditions sont tellement propices à la vigne que certains spécialistes n’hésitent pas à affirmer qu’il n’y a pas de mauvais millésime dans le Florimont. C’est dire l’importance du travail du vigneron pour extraire la quintessence de ces nobles cépages tardifs qui ont cette faculté propre de sublimer les substances minérales et le fruité.

  

3.1    RIESLING – AOC ALSACE GRAND CRU FLORIMONT 2007 

Ce vin est produit au « Domaine de l’Oriel » chez Gérard Weinzorn et Fils, viticulteur indépendant, dont l’établissement est niché dans un merveilleux petit village au nom imprononçable de Nierdermorschwir.

 Nous y sommes accueillis par la grand-mère, dame très alerte et sympathique qui s’empresse de nous vanter les mérites de son domaine et n’hésite pas à nous faire déguster quelques bons flacons.

 Ce Riesling vient d’une parcelle situé à l’extrême ouest du Grand Cru Florimont, sous la falaise calcaire, ce qui lui confère son caractère très minéral.

 Ce que le producteur en dit : 

Robe jaune profond d’un disque épais avec une agitation relativement lente. Un fruit horizontal poivré, large, taiseux, vraiment beau, mais quand même jaloux.

Bouche ample sans secousse, caractère plein et graduel. La finale est agréable, sur la douceur du fruit et de cette importante allonge en sourdine comme « une belle vague qui meurt lentement ». Un vin marneux gourmand et mâche, construit sur une finale aromatique de jujube sans outrance avec cette empreinte non criarde qui est fidèle au terroir.

 Quel poète passionné.

 Note : Pour voir notre cotation et la fiche de dégustation détaillée de ce vin, cliquer sur le lien en haut à gauche : Nos fiches et nos présentations

  

 

4  PFERSIGBERG  (Coline des pêches)

 Ce domaine, proche du Eichberg, se situe à Eguisheim, ce joyaux de l’Alsace dont nous avons déjà parlé.

 Les conglomérats calcaires dominent l’argile alors que c’est l’inverse dans le Eichberg.

Orienté à l’est et au sud-est, ce Grand Cru jouit de printemps précoces et d’automnes prolongés qui garantissent une longue période de végétation et des maturités idéales.

C’est un domaine de 75 ha, dans lequel les Gewurztraminer et les Riesling sont majoritaires et y déploient leurs pampres entre 250 et 330 mètres d’altitude.

 Un spécialiste régional nous dit ceci : « Un Grand Cru raconte une histoire à qui sait l’interroger. Quand on lui pose des questions, il donne des réponses qui se traduisent par de nouvelles découvertes » (Jean-Luc Meyer).

  

4.1    GEWURZTRAMINER ALSACE GRAND CRU PFERSIGBERG 2009 

Maison Léon BAUR, déjà évoquée.

 Ce que le producteur en dit : 

Très aromatique et généreux, il est l’archétype du très grand Gewurztraminer et un joyau de notre production. Terroir très favorable et faible rendement en font un cru exceptionnel.

 Sucre g/l : 15,2

 Prix :  11 €. 

 Note : Pour voir notre cotation et la fiche de dégustation détaillée de ce vin, cliquer sur le lien en haut à gauche : Nos fiches et nos présentations

 

 

5   FROEHN  (La servitude)

 Le Froehn est un terroir de 14,60 ha situé près de Zellenberg et dont les vignes se déversent sur des coteaux pentus, orientés sud/sud-est entre 270 et 300 mètres d’altitude. Le sol est argilo-marneux.

 Ce terroir est réputé pour ses Gewurztraminer et ses Pinot Gris. Les vins qui en sont issus se distinguent par leur fruité et leur ampleur. Riches, ils vieillissent très bien. Encore faut-il leur en laisser le temps…

  

5.1     GEWURZTRAMINER ALSACE GRAND CRU FROEHN 2008 

La maison Edmond Rentz, que certains parmi nous connaissent déjà, a été fondée en 1785 par Thomas Rentz qui exploite quelques parcelles de vignes et produit son propre vin destiné à la consommation familiale et à quelques tavernes de proximité.

 Au cours des 19ème et 20ème siècles, ses successeurs ont développé l’activité viticole malgré les guerres et le phylloxéra. C’est en 1920 que Edmond Rentz agrandit la taille du domaine  et devient, en 1936, un pionner de la mise en bouteille. Il commercialise son vin en y apposant son propre nom.

 En 1953, Raymond Rentz prend en charge le domaine, l’étend sur plusieurs communes et construit une nouvelle cave.

 Depuis 1995, Catherine et Patrick Rentz poursuivent l’aventure en pratiquant une viticulture raisonnée, respectueuse du sol, de la vigne et de l’environnement.

 Le domaine Rentz privilégie : 

  • La sélection de cépages et de terroirs lors de la plantation de la vigne ;
  • L’enherbement d’un rang sur deux ;
  • Le labour pour aérer la terre et éliminer les mauvaises herbes ;
  • L’affiliation à un réseau de lutte raisonnée afin de mieux prévenir l’apparition des maladies ;
  • La limitation des rendements ;
  • Le tri et la sélection par terroir des raisins selon l’état sanitaire et la maturation.

 Ce que le producteur en dit :

 Doux, vin élégant, très fruité, aux arômes de pétales de roses anciennes et exotiques, de goyave et litchi.

 Idéal en apéritif, sur foie gras, fromages, desserts.

 Prix :  11,60 €.

 Note : Pour voir notre cotation et la fiche de dégustation détaillée de ce vin, cliquer sur le lien en haut à gauche : Nos fiches et nos présentations

 

 ---------------------------------------------------------------------------------------

LIENS VERS SITE ECCEVINO :

Pour voir les Fiches détaillées et la Présentation Complète:  Site Eccevino

 

 

Les commentaires sont fermés.